Électricité : quels sont les 8 piliers de notre métier ?

  • Mise à jour
  • 8 minutes de lecture
  • Temps de lecture :10 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :23 mai 2024

1- Électricité
2- Contrôle d’accès
3- Système anti-intrusion
4- Détection incendie
5- VDI
6-Interphonie/vidéophonie
7- Vidéoprotection
8- GTB/GTC

En premier lieu, dans cet article, nous allons vous parler des 8 piliers de notre métier. Bien évidemment, nous n’allons pas explorer tous les métiers de l’électricité qui est un domaine très vaste. Néanmoins, nous nous contenterons d’évoquer les piliers de l’activité de notre société.

Par ailleurs, ceux et celles qui visitent notre site devraient avoir une idée sur ce que nous allons aborder dans cet article. À cet égard, nous ferons en quelque sorte le résumé du contenu de www.scelectorcy.fr.

Cela va de soi que nous essaierons d’être le plus clair et le plus succinct possible.

Électricien Torcy. Pour tous vos travaux d'installation électrique
Installation électrique et rénovation Torcy Seine et Marne

1- Électricité 

Tout d’abord il faut dire que notre société procède à l’installation et la rénovation de réseaux électriques. Plus précisément, ces réseaux comportent les installations domestiques, tertiaires et industrielles. Aussi, nous réalisons la mise aux normes et le dépannage de ces derniers.

En effet, nous effectuons le changement de tableaux électriques. En outre, le cas échéant, nous installons les armoires électriques dans les secteurs tertiaire et industriel. Aussi, nous posons et raccordons  l’ensemble des câbles, prises, interrupteurs, spots, luminaires, détecteurs et arrêts d’urgence. Sans oublier tous les équipements afférents à une installation électrique.

À la fin de notre intervention, nous procédons aux essais et au contrôle de l’installation.

Notons qu’en fonction des sites où nous intervenons et dans certains cas, la dépose de l’ancienne installation est nécessaire. Par surcroit, nous pouvons mentionner l’installation des cheminements et des conduits électriques comme les chemins de câbles. Sans oublier les goulottes, moulures et tubes IRL pour certains locaux spécifiques.

2-Électricité et contrôle d’accès 

Ainsi, après ce résumé de notre activité en courant fort, nous passons au courant faible. Pour ainsi dire, nous commençons par le système de contrôle d’accès. 

Pour commencer, disons que, dans ce domaine, les conduits et les cheminements ressemblent à ceux mentionnés dans la précédente section. Cependant, il y a une distance à respecter entre les câbles du courant fort et du courant faible. En effet, il faut prévoir une séparation d’au moins 30 cm.

Comme pour le courant fort, nous effectuons le tirage des câbles dans des conduits et des cheminements spécifiques. En ce sens, nous utilisons  des chemins de câbles que nous créons ou déjà existants. Par la suite, nous procédons à la pose et le raccordement  des différents équipements comme les lecteurs de badges. De même que les BBG verts (boîtiers bris de glace), les poussoirs et les ventouses. De surcroit, les gâches électriques et les coffrets de commandes et d’alimentation.

Enfin, nous réalisons les tests, les essais, la mise en service. Ainsi que la programmation de l’installation du système de contrôle d’accès.

Électricité : courant fort, courant faible
Électricité : bâtiment et industrielle

3-Électricité et système anti-intrusion

Premièrement, notons que c’est quasiment la copie conforme de la section précédente en termes de conduits et de cheminements. À la différence près qu’au niveau du système anti-intrusion, on pose plutôt des détecteurs d’ouverture sur les portes. En outre, nous équipons tous les accès que nos clients décident de contrôler et de surveiller. Par ailleurs, nous installons des sabots, un genre de détecteurs d’ouverture. Une partie se fixe par terre sous les grands portails ou rideaux métalliques. En revanche, l’autre accessoire se place sur le portail ou le rideau. En fait, nous le fixons dans le coin inférieur, de tel sorte qu’il soit en face et très proche de la partie posée au sol. Puis, il y a les détecteurs de mouvements (ou radars) dans certaines zones sensibles des bâtiments. Ainsi que les maisons qui font l’objet d’une telle installation.

À la fin du processus, c’est la mise en place classique des coffrets et des modules de commandes selon le type d’installation. Enfin, nous procédons aux tests, les essais et la programmation.

4-Électricité et détection incendie 

Pour toute société d’électricité qui réalise des installations en courant faible, le système de détection incendie est quasiment incontournable.

La conduite d’une telle installation se fait de la même façon que pour les exemples précédents. En effets, les câbles spécifiques reliant les équipements d’un système de détection incendie sont acheminés dans des chemins de câbles, des tubes IRL, des gaines ICTA et des goulottes et moulures.

Après l’acheminement et la pose des câbles  aux endroits indiqués par le plan d’exécution, on procède à la pose des terminaux. On peut citer les détecteurs optiques, les déclencheurs manuels, les sirènes, les flashs et les modules déportés. Enfin, on pose une centrale de détection incendie et le coffret CMSI (Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie).

Concernant cette installation, un organisme de contrôle vient vérifier sa conformité  et doit la valider avant sa mise en service.

5- VDI, Voix, Données, Images

Dans cette section, avec le même matériel (câble RJ45), on peut réaliser et atteindre 3 objectifs. En premier lieu, la mise en place d’un système de communication (voix) via des interphones, par exemple. Ensuite, l’échange de données (informatiques et internet en général). Enfin, la transmission d’images via des caméras et des vidéophones assurant un double rôle de diffuseurs d’images et de voix.

Les conduits qui acheminent les câbles RJ45 qui permettent la réalisation d’une installation VDI sont les mêmes que ceux utilisés pour les autres systèmes. Nous avons toujours l’incontournable chemin de câbles, les goulottes, les moulures, les tubes IRL, la gaine ICTA etc.

Par ailleurs, tous les câbles RJ45 nécessaires à l’installation partent d’une baie informatique vers les différents terminaux comme les prises RJ45, les interphones, les vidéophones et les caméras.

À la fin de l’installation, nous testons les câbles à l’aide d’un testeur de câble RJ45 pour vérifier le bon fonctionnement du matériel mis en place.

6-Interphonie/vidéophonie

Dans cette section,  on peut distinguer les installations classiques d’interphones avec du câble syt dont la fonction est exclusivement axée sur la voix. Ce genre de dispositifs est mis en place, généralement, dans la résidence collective comme les HLM même si la tendance dans les dernières années a vu l’intégration de la fonction visuelle. Dans ce cas on parle de vidéophonie. C’est quasiment le même procédé qu’on vient d’évoquer en termes d’installation avec, néanmoins, l’ajout d’une caméra qui permet non seulement de parler à la personne qui sonne à la porte mais aussi la voir. D’ailleurs, cela ne vous a  certainement pas échappé, on a déjà décrit ce système de vidéophonie dans la partie VDI.

7- Vidéoprotection 

L’installation d’un système de Vidéo protection est aussi décrite dans la section VDI. Cela concerne, en réalité, la pose de caméras IP alimentées par des câbles RJ45, en Poe (Power Over Ethernet ou l’alimentation électrique par câble Ethernet RJ45) venant d’une baie informatique.

Chaque caméra se branche sur une prise RJ45 avec un cordon RJ45.

8- GTB/GTC

La GTB ou la gestion technique du bâtiment et la GTC qui renvoient à la gestion technique centralisée. La première assure la prise en charge de plusieurs lots (chauffage, ventilation, climatisation, éclairage, stores…) tandis que la seconde l’automatisation de la gestion d’installation technique spécifique comme le chauffage, la climatisation, la ventilation…

Cette technique permet surtout de gérer à distance certains équipements du bâtiment, ce qui favorise une optimisation de la consommation d’énergie.

Un logiciel informatique gère le système via un réseau et des automates qui reçoivent les différentes instructions programmées ou transmises par le client.

Ce réseau informatique se met en place à l’aide de câbles RJ45 partant d’une baie informatique. Par ailleurs, ils arrivent sur des modules d’où partent d’autres câbles de même nature qu’on raccorde  sur les différents équipements. Ces câbles transmettent des informations dans plusieurs domaines comme l’éclairage, le chauffage, la sécurité (détection incendie, alarme, intrusion, contrôle  d’accès…) en fonction des besoins du client et les appareils qu’il souhaite piloter à distance.

Cela va de soi que nous utilisons la même technique et des conduits identiques que ceux décrits dans les autres sections pour distribuer et acheminer ces câbles RJ45, Belden…

Laisser un commentaire